top of page

RÉSUME DE NOTRE ESCAPADE BROCHET A LA MOUCHE

Comme chaque année j'organise avec quelques amis et fidèles clients sur des plans d'eau privés des journées, pour pêcher le brochet à la mouche en float-tube.

Pour cette fois ci, ça ne rigole pas avec de véritables spécialistes de la discipline. Déjà au niveau matériel, je constate mon amateurisme quand je vois le celui déployé par les experts. Du float tube au mouches en passant par les différents indices de soies, je me sens un peu ringard à côté d'eux.

Tout d'abord, Anthony et Pascal Thomas grands spécialistes en la matière, nous expliqueront toute la journée, l'importance de changer de technique en fonction des conditions de pêche et l'utilité d'avoir de nombreuses soies différentes pour prospecter toutes les couches d'eau. Leur embarcation ne ressemble plus vraiment à un float-tube mais sont le reflet de ce qui se fait de mieux et de plus technologique en la matière, on se croirait presque dans une partie de pêche "science-fiction"

Concernant les mouches à Brochet, ils ont élevé la discipline au rang d'art tellement les déclinaisons de modèles sont nombreuses permettant ainsi de répondre à toutes les attitudes du brochet.

Lors de leurs conseils et démonstrations, les termes utilisés était tellement techniques qu'a plusieurs reprises je leur ai demandé de parler plus simplement pour que le "quasi novice" que je suis, puisse comprendre.

A leur côté Olivier Janin, facteur de canne installé à Buxy LE COMPTOIR DES CANNES, nous a expliqué les différentes actions utiles des cannes, selon les situations et les caractéristiques du lanceur, permettant à cette journée d'être encore plus riche.

Si, sur ces plans d'eau privés que j'ai le privilège de pêcher, il m'arrive souvent de prendre des brochets, mais, je me suis rendu compte aux côtés de ces 3 spécialistes que c'était en grande partie dû au hasard et à la chance et que si je voulais des résultats plus constants, le choix du matériel, de la technique et la connaissance de ce fabuleux poisson et de son environnement était primordiale.

Pour ma part mon combo T56 DEVAUX 9' en soie de 10 avec le moulinet DEVAUX BTP avec une soie de 10 Volt Distance m'a permis comme d'habitude de tirer mon épingle du jeu. Les streamers brochet de NC DIFFERENT FLIES m'ont rendu un fier service lors de cette journée.




Sous un soleil magnifique la journée a été ponctuée de 22 touches pour 14 poissons mis à l'épuisette, un véritable bonheur. Le propriétaire des lieux à pu nous expliquer, lors de notre moment convivial de midi, l'importance de ne pas prélever le brochet. LA SEULE façon d'atteindre une telle densité est la pratique du no kil, nous ne pouvons que confirmer au vu des nombreuses touches de la journée. C'est très simple nous a t'il expliqué, si à chaque fois que je vous invite, vous emmeniez la quinzaine de brochets prise, en deux ou trois ans il n'y aurait plus rien. SIMPLE oui mais tellement difficile à faire comprendre dans les secteurs publics.


Je me suis rendu compte au cours de cette journée de toute l'expérience qu'il me faut acquérir pour m'améliorer dans cette technique et toutes les idées préconçues dont il faut que je me débarrasse.

121 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page